Restauration d'un tourne-disque vinyle

tournedisque.jpg

Lors d'un Repair Café organisé à la Médiathèque de Vélizy, une personne nous a amené un lecteur de Vinyle d'un age respectable et dont une des deux voies ne fonctionnait plus.

Nous sommes tombés sous le charme de la bête et devant sa souffrance nous n'avons pas hésité à l'allonger sur la table d'opération improvisée pour l'occasion.

Après une séance Repair Café prolongée (merci Mohamed) et les principales causes de pannes «bénignes» ayant été explorées, nous avons joué les prolongations le mercredi soir suivant au SunLab…

Cette opération de sauvetage a été menée avec la collaboration du Radio Club F6KRK et du Conservatoire du Patrimoine Radio, sous la bienveillance de leurs experts à l'œil averti - merci Bernard ! (http://f6krk.org/Site/).

C'est parti : ouverture de la platine.

8 vis sur la face supérieure, aucun problème. Vu l'âge de l'équipement, aucun risque de casser une «patte plastique»!

pt_ouverte.jpg

Alors docteur, est-ce grave?

Premier contact : tout est bien accessible, ça change de certains équipements plus récents… Nous allons donc pouvoir travailler sereinement.

Un premier coup d'oeil permet de vérifier qu'aucun fil n'est déconnecté.

L'analyse commence par la prise de sortie de la voie qui ne fonctionne pas, en remontant jusqu'au circuit électronique. RAS

Le premier diagnostic visuel est conforté par des tests de continuité avec un multimètre : pas de fil débranché ou soudure douteuse.

Ça aurait été trop facile!

Deuxième étape : isoler l'élément en cause.

Le signal lu par la tête diamant en contact avec le disque vinyle parvient à la carte électronique par 3 fils : voie droite, voie gauche et masse.

Il suffit d'inverser les voies droites et gauche pour se faire une première idée : c'est toujours la même sortie de la platine qui ne fonctionne pas.

Donc le problème est bien situé au niveau de la carte électronique et non pas de la tête de lecture, ce qui aurait été fort embêtant compte tenu de la difficulté de retrouver de telles pièces (sans compter le budget…)

La réparation ne va donc pas être immédiate et il va falloir se plonger dans le cerveau de la bête.

Un choix stratégique...

La platine électronique est démontée :

  • Retrait des vis de fixation sur le châssis
  • Retrait des boutons de réglage en face avant : Après avoir vérifié l'absence de petites vis de fixation sur les cotés des boutons, il suffit de tirer fermement dessus pour les désolidariser de leur axe.

pt_vue_carte_elec_short.jpg

Pas vraiment de surprise, toute l'électronique est montée en composants discrets, sans circuit intégré spécialisé introuvable!

À ce niveau là plusieurs alternatives se présentent :

  • Soit nous remplaçons l'ensemble du circuit par un équivalent moderne trouvable sur le net,
  • Soit nous tentons la réparation de la carte historique, ce qui devrait être faisable compte tenu du faible nombre de composants et de leur accessibilité.

C'est donc la deuxième alternative qui est retenue, afin de garder à la platine son «cachet» d'origine.

Ce sur quoi, le remplacement stricto sensu de cet ensemble par un équivalent n'aurait pas été forcément évident : il faudrait certainement adapter les étages d'entrée à la cellule diamant, retrouver les fonctions aigu/grave/volume/balance, trouver un moyen de connecter ça pour réutiliser les boutons en façade… pas gagné!

C'est parti!

Etage de sortie

Au premier coup d'œil nous constatons qu'un des transistors de sortie n'est plus fixé sur le radiateur de la carte (cette plaque en aluminium tout autour du circuit électronique).

C'est mauvais signe pour lui et après l'avoir dessoudé, nous confirmons bien les craintes : il est mort - RIP -

Le test des différents transistors nous amènera à en changer deux (un transistor de sortie et le transistor «driver» de l'étage de sortie).

Malgré la vétusté des modèles en question (transistors au Germanium…) il est toujours possible d'en trouver sur le net aux adresses habituelles!

À noter que le diagnostic d'état de santé d'un transistor au Germanium n'est pas aussi évident quand on a l'habitude de ne voir que leur confrères modernes au silicium.

Encore une fois il est fortement conseillé sur ce type d'appareil de noter les références et de jeter un œil au net pour avoir une idée des caractéristiques du composant auquel on a à faire.

Aller hop, les transistors sont changés et refixés sur la radiateur avec un peu de pâte thermique par la même occasion!

pt_transistors_short.jpg

Les condensateurs chimiques

Ce sont les composants qui généralement vieillissent mal après des années de bons et loyaux services.

Il est donc fortement conseillé de les remplacer, soit par prévention, soit tout simplement car ils sont à l'origine d'une panne!

En l'occurence, un des deux condensateurs de sortie était défaillant : contact interne intermittent au niveau de la connexion. Le genre de panne «aléatoire» pénible à cerner…

Par prévention, le condensateur de l'autre voie a été changé. Il était temps car nous avons constaté à son démontage qu'il commençait à perdre son électrolyte. La panne n'était pas loin! Peut-être les séquelles d'une visible réparation précédente.

Ci-dessous les deux condensateurs démontés :

pt_vieux_condes_short.jpg

Toujours par prévention, le gros condensateur chimique de filtrage de l'alimentation a aussi été changé.

Pont redresseur

Encore une mesure préventive d'une future panne : le pont redresseur au Sélénium a été remplacé par un pont plus moderne au Silicium.

En toute rigueur il aurait fallu adapter un peu l'impédance et le filtrage pour être 100% équivalent, mais la qualité en sortie reste tout à fait convenable.

Peut-être une amélioration future à prévoir…

Les éléments enlevés :

pt_vieuxpont_et_capa_short.jpg

Ci-dessous vue au premier plan du nouveau pont de diode et du condensateur de filtrage montés.

Nous noterons la place libre laissée sur la carte par ces nouveaux composants, compte tenu de leur plus faible encombrement!

pt_redresseur_et_capa_short.jpg

Fil d'alimentation

Encore une mesure préventive, dans le domaine de la sécurité.

La câble d'alimentation 220V commençait à se rigidifier suite au vieillissement du plastique : l'isolant commençait à se craqueler par endroit.

Donc remplacement impératif!

La manip est vite réalisée compte tenu de l'accessibilité. Et puis c'est l'occasion de recycler un de ces nombreux câbles d'alimentation que nous stockons dans des cartons «au cas où…»

pt_cable_secteur_soudure_short.jpgpt_cable_secteur_new_short.jpg

Prises H.P.

Tant qu'on y est…

Les petites rallonges pour connecter les hauts parleur ont dû être câblées rapidement par le passé…

La gaine extérieure a été dénudée largement au delà de la prise, du coup tous les efforts sont repris sur la soudure.

D'ailleurs le démontage de l'une d'entre elle était temps : la plupart des fils multibrins étaient cassés et la rupture totale proche!

pt_prise_defailante_1_short.jpgpt_prise_defaillante_2_short.jpg

Donc on démonte tout, on coupe le fil, ne dénude que ce qui est utile, étamage, fixation, une goutte de colle à chaud pour sécuriser, puis on remonte…

C'est quand-même mieux comme ça :

pt_prise_reparee_short.jpg

Un dernier détail

Nous nous sommes interrogés sur la présence d'un nœud sur le câble à la sortie de l'enceinte haut parleur… négligence de rangement, ou bien…

pt_noeud_short.jpg

Banco… en fait la face arrière du H.P. avait dû être démontée dans le passé et le nœud en question repositionné à l'extérieur de l'enceinte au lieu de l'intérieur…

Conclusion une traction sur le fil sollicitait directement les soudures sur le haut-parleur à l'intérieur. Encore une panne proche à prévoir!

Donc ça aussi c'est vite fait : démontage de la face arrière de l'enceinte et remise du nœud à l'intérieur.

Finalement, partant initialement de la résolution d'une «simple» panne, nous avons été amenés à pousser un peu plus loin les modifications, à titre de prévention pour les pannes prochaines prévisibles, mais aussi au titre de la sécurité!

C'est souvent le cas sur les appareils de cet âge.

Voilà donc ce tourne-disque reparti pour une deuxième vie et ça, c'est ce que nous aimons par dessus tout sur ce type d'intervention!