Réchaud à bois en métal de récup'

Ce réchaud consiste en 5 petites plaques de métal à assembler pour avoir une petite cuisinière à bois portative. Il est gratuit, plus léger, moins encombrant que les petites gazinières de camping, mais cela met aussi un peu plus longtemps pour porter de l'eau à ébullition et fait de la fumée…

  • Une plaque de métal (par exemple une récup' d'unité centrale d'ordinateur)
  • Découpeuse laser pour le gabarit (ou un simple crayon à papier et une équerre !)
  • De quoi découper du métal : coupe-carreaux électrique, scie sauteuse ou mini-disqueuse de précision.
  • Limes, pinces, perceuse, éventuellement meuleuse.

Selon le mode de fabrication, vous pouvez soit imprimer les plans (1er pdf), tracer au crayon directement sur le métal (images avec mesures) ou encore utiliser la découpeuse laser pour fabriquer des gabarits (2ème pdf).

La dernière pièce, la latérale est à faire en double exemplaire.

rechaud-pieces_avec_mesures.pdf.

rechaud-pieces_pour_dessiner.pdf (pdf de 320×245 mm à convertir en dxf - l'écartement des fentes y est plus large)

01-decoupe_laser.jpg

1) Dessin des gabarits sur la plaque en métal

01-dessiner_gabarit.jpg

2) Découpe de la plaque en métal. Nous avons utilisé ici un coupe-carreaux électrique. On peut aussi utiliser une scie sauteuse ou une mini-disqueuse de précision. Chacun a ses avantages et inconvénients.

  • Coupe-carreaux : (+) efficace, sécuritaire ; (-) beaucoup à ébarber, ne peut pas faire les petites fentes
  • Scie-sauteuse : (+) précise ; (-) peut tordre le métal s'il est fin et mal accroché
  • Mini-disqueuse de précision (+) très précise ; (-) plus long, nécessite un peu d'adresse/expérience pour éviter de casser les disques

02-decoupe.jpg

3) Pour découper les trous centraux (ils servent au tirage du réchaud)

  • Au coupe-carreaux : découper par le haut puis et retirer les bouts à la pince
  • À la scie-sauteuse : commencer par faire des trous à la perceuse

03-trous_centraux.jpg

4) Les fentes fines servent à fixer les plaques entre elles. Il ne faut les faire ni trop épaisses, ni trop larges, ni trop fines… afin de laisser suffisamment de jeu pour monter le réchaud mais pas trop non plus pour qu'il reste stable ! Attaquer à la perceuse au centre puis faire deux découpes (“gauche” puis “droite”) à la scie-sauteuse.

04-fentes.jpg

5) Dernière étape : ébarbage et ponçage (limes et/ou meuleuse).

05-ebarbage.jpg

6) Et voilà, il ne reste plus qu'à monter le réchaud. C'est très simple. Enfoncer les deux plaques latérales dans la plaque arrières puis clipser. Mettre la plaque du bas puis la petite de devant !

Le réchaud s'utilise avec du petit bois sec. Il sera vite couvert de suie, comme la popotte au-dessus ! Il est moins rapide qu'un camping-gaz mais quand on cuisine “à la roots”, c'est qu'on a du temps, non ? Les préoccupations habituelles concernant un feu s'appliquent : éviter en cas de sécheresse, de vent fort, … ou si on risque d'enfumer ses voisins ! Du Maroc aux Antilles en passant par l'Allemagne, la Turquie et le Pérou, c'est un compagnon idéal !

Cliquez sur une photo pour la voir en plus grand, défilez avec la souris ou le clavier pour passer à la photo suivante

Vous pourriez laisser un commentaire si vous étiez connecté.